13/01/2020

KRYS GROUP publie son Observatoire de la Vue 2019

Dans le cadre de son nouveau baromètre, KRYS GROUP, a de nouveau interrogé des parents sur la santé visuelle de leurs enfants.

L’enquête, conduite par l’institut de sondage IPSOS, a ainsi montré qu’un enfant sur deux consulte trop tardivement l’ophtalmologiste.

Aujourd’hui en France, alors que la prévalence des problèmes de vue ne cesse de croître, seul un enfant sur deux âgé de 3 à 10 ans se rend chez l’ophtalmologiste.Pire encore, 24% des enfants âgés de 3 à 10 ans n’ont jamais consulté d’ophtalmologiste alors que les données internationales démontrent l’efficacité du dépistage et de la prise en charge précoce des affections oculaires dès l’âge de 2 ou 3 ans.

En cause, les délais de rendez-vous chez l’ophtalmologiste. Même si les parents estiment les rendez-vous de qualité, ils sont 60% à les juger de plus en plus difficiles à obtenir. En moyenne, les parents d’enfants de 3 à 10 ans ont dû contacter 2,4 professionnels avant d’obtenir un rendez-vous, 4,5 mois plus tard et à 23,3 km de leur domicile. Ces délais explosent en zones rurales pour aller jusqu’à 6,1 mois en moyenne !

Pour pallier ces difficultés et s’assurer d’une meilleure prise en charge de leurs enfants, les Français sont prêts à consulter un professionnel à distance, ou utiliser une consultation grâce à un système de télémédecine par Internet dans un délai de moins de 10 jours, que ce soit chez un orthoptiste ou chez un opticien.

Patrice Camacho, Secrétaire Général en charge de la Santé de KRYS GROUP  « les difficultés à obtenir un rendez-vous, conjuguées au déficit d’information sur les conséquences de la myopie expliquent très certainement pourquoi la moitié des enfants français fait contrôler sa vue trop tardivement. Il est de la responsabilité de chaque acteur de la santé visuelle de s’engager pleinement afin de faciliter la prise en charge des enfants. Cela passe par la mise en place de mesures concrètes qui permettront de désengorger les cabinets des ophtalmologistes. Cela passe aussi par la sensibilisation des parents sur les bonnes pratiques à adopter en matière de santé visuelle. Nous menons, au sein de KRYS GROUP, de nombreuses actions en ce sens que ce soit au travers de notre réseau ou des actions spécifiques de dépistage engagées avec l’appui de notre Fondation. »

*Etude menée par IPSOS du 7 au 24 octobre 2019 auprès d’un panel représentatif de 1000 parents d’enfants de 3 à 10 ans.

Télécharger le communiqué de presse